L’arthrose, ce rhumatisme chronique situé aux articulations (généralement genoux, hanches et doigts) touche souvent les plus de 40 ans et se généralise à 65 ans. Pierre, le patient de Sophie (l’une de nos assistantes) en est atteint. Il nous parle de la manière dont il vit cette maladie inflammatoire au quotidien et nous donne des conseils pour calmer les douleurs.

received_10213650883087435

Pouvez-vous nous dire ce qu’est l’arthrose ?

Pierre : Je vais expliquer avec mes mots c’est toujours plus simple que le jargon médical ! Alors c’est tout simplement l’usure du cartilage et donc de l’ensemble des articulations. Le cartilage est là pour recouvrir l’os. Il le protège et facilite aussi les mouvements. Avec l’âge ou à cause d’une sollicitation trop fréquente due au sport par exemple, le cartilage s’use. Parfois il peut carrément disparaître en laissant les os en contact direct ! Les ligaments et les tendons peuvent aussi être attaqués ce qui provoquera des gonflements et des mouvements encore plus douloureux.

 

Comment se manifeste l’arthrose chez vous ?

La raideur de mes genoux ! Le matin en me levant il faut que je prenne le temps de remettre la machine en route. Et parfois il peut m’arriver d’avoir de grosses crises d’arthrose. Heureusement la plupart du temps Sophie est là. Du coup elle me masse un genou avec de l’huile essentielle de gaulthérie pendant que je fais l’autre ! C’est une huile anti-inflammatoire très efficace qu’on a facilement trouvé en pharmacie. Mon médecin m’avait conseillé de mélanger 2-3 gouttes avec une cuillère à café d’huile végétale neutre.

 

Que faites-vous pour prévenir l’arthrose ?

Une fois par semaine, Sophie m’accompagne chez le kiné. Étant donné qu’il est au bout de ma rue, on y va à pied comme ça, je marche un peu et ça fait travailler mes genoux en douceur. Une fois là-bas, on fait quelques exercices d’étirement et de renforcement musculaire pour diminuer les contractures douloureuses. Sauf en période de crise où la je reste au repos. Ce qui est bien avec ces exercices, c’est qu’ils sont simples à refaire chez soi. Sophie aussi les a mémorisé, comme ça dès que j’ai un trou de mémoire elle m’aide !